Skip to content

Un projet pour la transition énergétique

Vers une autonomie énergétique de la Guyane

Les prochaines années seront marquées par une augmentation notable de la consommation énergétique en Guyane :

 

  • La population a doublé en 20 ans et doublera encore dans les 15 prochaines années (données INSEE) ;
  • Les prévisions indiquent une croissance annuelle de la demande en énergie de 3 à 4% sur les prochaines années.

De ce fait, la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 impose à la Guyane d’atteindre l’autonomie énergétique en 2030, via une production d’électricité à 100% d’origine renouvelable.

Le territoire dispose d’une vaste surface et d’importants gisements renouvelables tels que :

 

  • Le soleil généreux sur l’ensemble du territoire ;
  • L’eau abondante des rivières ;
  • La biomasse riche en arbres et plantes ;
  • Le vent constant sur la façade littorale.

D’ici 2030, environ 400 GWh de production électrique annuelle seront nécessaires (+40%), et ils devront être d’origine renouvelable.

 

Dans ce contexte, les 250 GWh de production annuelle de la centrale Maya permettront de couvrir une partie de ces besoins supplémentaires en électricité.

Avec une capacité de production continue et garantie, le projet contribuera à améliorer la stabilité du système électrique guyanais tout en offrant des services de flexibilité, et en répondant à la fluctuation des pointes de consommation du midi et du soir.

 

Ce projet inédit pour la France doterait la Guyane d’une des centrales solaires parmi les plus performantes au monde.

 

 

Les énergies renouvelables, un impératif écologique

Pour limiter l’impact du réchauffement climatique sur nos sociétés, les pays du monde se sont engagés à réduire drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

 

Les énergies renouvelables constituent l’une des solutions pour répondre à une partie de nos besoins énergétiques dans le respect d’impératifs environnementaux, sociaux, économiques, stratégiques et éthiques.

 

L’énergie photovoltaïque, en tant qu’énergie renouvelable sûre, et bénéficiant de nombreux retours d’expériences, constitue une réponse au défi climatique auquel nous sommes confrontés.

Enfin, au-delà de notre responsabilité commune à l’égard des générations futures, les énergies renouvelables représentent aussi une opportunité pour la création de nouveaux métiers, de nouvelles filières, et sont génératrices de retombées positives pour l’ensemble des territoires.

 

C’est dans ce cadre que depuis 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (TECV) attribue des objectifs à chaque région française en matière de développement des énergies renouvelables.